Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/01/2012

Wouah wouah !!

Bernie+Wrightson+-+Swamp+Thing+-+Arkham+Comics+7+rue+Broca+75005+Paris.jpgBon, ok, c'est la libraire Arkham (Paris) qui a posté ce dessin super sympa en premier, et le sujet était plutôt triste.
Mais plutôt que de le garder sur mon bureau, je vous le fait partager.

Source : http://arkham-comics.blogspot.com/2011/10/lincroyable-hulk-contre-lhomme-chose.html

 

18:14 Publié dans Wrightson | Lien permanent | Commentaires (0)

12/11/2011

Wrightson sur American vampire !

amvam-cv2-var-fin-low.jpgCe n'est qu'une variant cover (ouf !), mais ça le fait quand même !

http://vertigo.blog.dccomics.com/2010/03/30/american-vampire-exclusive-reveal-of-variant-cover-2-by-bernie-wrightson/

D'autres histoires mettront ceci dit en scène des auteurs que l'on aime bien par ici, comme Jordi bernet. (Issue 20)

Voir le blog Vertigo.

15:31 Publié dans Wrightson | Lien permanent | Commentaires (0)

11/10/2011

"Le Tueur de Dragon" ou.. "Tuer le dragon" ? : une rareté de Jeff Jones en français

Tuerledragon.jpgDans Eerie N°3 (Nov-Dec 1969), (Publicness), se trouve l'histoire de 6 planches "Tuer le dragon", scénarisée par Archie Goodwin et dessinée par Jeff Jones.

Une histoire rare, uniquement disponible dans cette revue (en français).
Celle-ci raconte la descente d'un preu chevalier dans la grotte d'un dragon, avec son écuyer. Ce dernier, au moment où son maître s'apprète à se baigner dans le sang miraculeux du monstre, après l'avoir vaincu, préfère trahir, par profit.

Mais.. tel est pris qui croyait prendre.Eerie3.jpg

Cette bande à la chute originale est intéressante à deux égards :

Elle est inédite en album, et est à mettre en parallèle avec une autre histoire du même dessinateur : "Tueur de dragon", plus ellaborée graphiquement, similaire à première vue, mais pourtant différente.
Celle-ci a paru en album dans "Les bandes dessinée fantastiques de Jeff Jones". (Triton 1979) .
Elle l'a suit très certainement. Comme une sorte d'adaptation, de clin d'oeil... voire de suite (?)

Tueurdragon.jpgBasée sur le même thème, mais en cinq planches seulement, et d'un dessin plus lêché, celle-là déroule un scénario complètement différent : l'histoire du dernier monstre à écailles, qui est tué par un jeune chevalier du corps des tueurs de dragons. Ce chevalier, au lieu de détruire l'oeuf qu'il trouve dans la grotte, l'emmène avec lui dans son château, malgré la désaprobation de ses pairs, afin que son ordre puisse lui-même survivre...Jones.jpg
Mais un dragon, ça êclot et grandit très vite...

Un petit plaisir de découverte et de comparaison que je souhaitais vous faire partager, et dont l'intégralité des planches pourra être peut-être vous être proposée un peu plus tard, si cela intéresse des lecteurs. (Pour la revue, c'est simple, pour l'album, le scannage est moins évident sans abîmer le collage...)

Pour aller plus loin :
- Un beau site espagnol pour voir des dizaines d'illustrations de Jeff Jones, dont l'intégralité des planches d'Idyl (en anglais) :
comic-historietas.blogspot.com

- Une petite bio/bilbio de Jeff Jones illustrée sur Pressibus (mias sans cette histoire  hé hé !)

- Ma propre note hommage à Jeff Catherine Jones, qui nous a quitté en 2011, sur 1caseenmoins

05/10/2011

La prisonnière du désert par Wrightson et Sussman : dingue !

pilotehs76wrightson.jpgEnfin mis la main aujourd'hui sur cette bande hallucinante de Wrightson, publiée dans Pilote HS n°76 de 1980.

Un truc de fou parodiant le western classique de John Ford avec Gazelles et Hyènes. Sans doute un des seuls détours de l'auteur dans le créneau de l'humour (décalé quand même.)

21:13 Publié dans Wrightson | Lien permanent | Commentaires (1)

03/10/2011

Wrightson et "Nighfall" : un rêve et un récit clef de l'auteur.

1190971449.jpgOn revient ("enfin" diront les mauvaises langues habituées de ce blog !) sur ce récit particulier, qui a comme particularité d'illustrer parfaitement une expérience vécue de l'auteur.
Expérience narrée dans la longue interview que l'on trouve dans le superbe "The Studio" (Dragon's dream, 1979). (Pour ce titre, voir rubrique "Divers" sur le site, et cette note de Thegeofbronzeblog.)

Page 152, Wrightson écrit, en réponse à l'introduction de JS à propos de l'origine de la facination de l'auteur pour l'horreur :

"Jusqu'à l'âge de 7 ans, nous vivions dans une petite maison à baltimore. Je suppose que j'avais 4 ans lorsque cela arriva. Je dormais au second étage dans une pièce qu n'était pas vraiment une vraie pièce mais plutôt un passage entre la chambre de mes parents et la salle de bains. Les escaliers montaient directement dans ma chambre. Il y avait une longue balustrade au fond de ma chambre, et l'étage tombait ensuite directement au rez de chaussée. Plutôt qu'un pett éclairage dans ma chambre, ma famille laissait une lumière en bas., cela illuminait à travers les barreaux et projetait une ombre comme de la fumée sur le mur.
"Je souhaite préciser que je ne suis pas sujet à des rêves étranges récurrents, ou des rêves mettant en scène des lieux familiers. D'habitude, ce sont plutôt des rêves distordus, sauf dans ce cas."

Je révais que je me réveillais. Je restais là à oserver le mur, les ombres bizarres. Alors, une autre ombre  se mit à bouger, monta sur le mur. Je pouvais entendre ses pas sur le mur. Cela arriva dans mon champs de vision. C'était une femme. Elle était très grande, portant une longue robe de soie verte. Elle n'avait pas de tête. Elle marcha dans la pièce et vint jusqu'au petit meuble de dressing. Elle ouvrit systématiquement toutes les boites secoua des choses avec ses mains, puis les referma une à une.
Elle laissa ensuite le dressing puis vint vers moi, faisant tournoyer ses mains. Il y avait une boite à jouets à côté de mon lit. Elle s'y arrêta, fouilla dedans, je pouvais entendre ses doigts manipuler mes petites maisons en bois ("Lincoln logs"). Puis elle stoppa et s'en alla.
Elle revint une autre fois. Tout se déroula comme je l'ai décrit.


Cela arriva une troisième fois. Tout se passa comme les premières fois, sauf qu'à la fin, elle se dirigea vers mon lit, sur moi. Elle se hissa sur le bord de mon lit.
J'étais prostré contre le mur. J'avais mes mains enfoncées dans ma bouche. Je pouvais en sentir le sang, et bloqué là, je ne pouvais crier. Et aussi fort que j'ai pu essayé, je ne pouvais fermer les yeux. Alors que je restais là, figé par la peur, elle se pencha si en avant que je pû voir à l'intérieur de son cou.
Tout ce qui pouvait se trouver à l'intérieur d'un cou était là : les vertèbres, du sang, des veines, tout coupé proprement comme du Salami.. mais un petit garçon de 4 ans n'a aucune idée de ce à quoi doit ressembler l'intérieur d'un cou, non !?...

Cet incident est resté en moi toute ma vie, et je n'aime pas trop en parler encore aujourd'hui. Jusqu'à il y a environ deux ans encore, j'appelais cela un rêve, parce que je refusais de considérer l'alternative. Mais aujourd'hui je suis plus mature pour pouvoir me permettre enfin de considérer que cela n'était pas un rêve du tout. C'était bien réel."

...Incroyable, non ?

(Recherche et traduction F. Guigue, 03/10/2011)


13:43 Publié dans Wrightson | Lien permanent | Commentaires (0)

02/10/2011

Une belle interview de Wrightson dans la revue "Futurs" (1981)

Futurs#3.jpgDénichée chez Jo à la librairie de SF "Rayon ardent" (42, Ambierle), cette revue de référence SF des années 80 avait vu paraître à l'occasion du festival de Hyères une belle interview inédite en français de notre dessinateur fétiche.

Elle vous est proposée en archive sur notre site Wrightsoninfrench, rubrique "Bonus".

Bonne lecture.

10:17 Publié dans Wrightson | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : wrightson, futurs, revue

25/09/2011

Bruce Jones Gladiateur

BruceJonesPresente6_26092004.jpgMise à jour de ce recueil Special USA de 1988, avec le sommaire.

A lire sur la page du site de Wrightsoninfrench : Bruce Jones présente...

17/09/2011

Wrightson chez Warren : un nouveau livre !

18485.jpgC'est Jean-Marc Renaudie sur Facebook qui m'a signalé cette info que j'avais loupée.CreepyWrightson.jpg

Dark Horse vient de publier un super bouquin cartonné sur les histoires de Wrightson parues aux USA dans Creepy et Eerie. Darkhorse.

Je vous transmets le sommaire, et vous renvoie à nouveau sur ce blog pour trouver les revues françaises qui ont vues les équivalents. (Dont Vampirella pour "Reuben Youngblood", que je mets à jour dés que possible dans la rubrique concernée.)

Nb : Il ne me reste donc plus que le récit "Night fall" à dénicher en français et tout aura été trouvé.

 

13:42 Publié dans Wrightson | Lien permanent | Commentaires (2)

16/03/2011

Corben et Hellboy : deuxième !

corbhell.jpgA lire, ma chronique rapide du nouveau Corben disponible sous forme album en France, via le 11eme volume de Hellboy : '"l'Homme tordu', par  :
Mike Mignola et Shawn Alexander, Corben, Duncan Fegredo
(Delcourt 2011)

> Sur Nebular store : http://nebular-store.blogspot.com/2011/03/hellboy-et-corb...

 

 

22:01 Publié dans Corben | Lien permanent | Commentaires (0)

04/03/2011

Tremblez de rire..la bête sous l'escalier est de retour !

Creepshow
Stephen King/Berni Wrightson
Soleil US comics 2011

C'était en Juin 1983, et la revue l'Ecran fantastique faisait sa couverture avec le nouveau film de George A Romero sortit l'année passée. Adapté de sketches de Stephen King, le titre était celui d'un recueil de comics d'horreur qu'un jeune garçon lisait en compagnie de son ami.. un spectre !

Une poignée de scénettes fantastiques basées sur un humour trash se succédaient pour notre plus grand plaisir, chapitrées à la fois par un maître de la crypte, le fameux spectre. ...Réjouissant !

Le film fit l'objet un an plus tard (1984) d'une bande dessinée reprenant les sketches, et dessiné par le maître du macabre : Berni Wrightson, chez Albin Michel.
Voir les albums français du dessinateur.

Bien des années plus tard, alors que Stephen King n'est plus à présenter, que Berni Wrigtson est devenu complètement culte mais que ses BD sont introuvables, voilà que Soleil avec son récent label de comics se lance dans une politique de rééditions de (certaines) de ses oeuvres les plus connues.
..Après le magnifique Frankenstein, (cf précédente note), voilà donc sous une nouvelle couverture bien "oldies"ce petit livre aux couleurs flashy et plein de charme enfin à nouveau disponible.
Un album conseillé à tout fan de .. Guillaume Griffon.. (par exemple.)

12:05 Publié dans Wrightson | Lien permanent | Commentaires (0)