Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/08/2013

A EC comics, nous sommes tous reconnaissant !… (Akileos rééditions)

Capture d’écran 2013-08-05 à 12.12.02 2.pngAkileos Ec comics
 Crime Suspense stories et Weird science   

D'autres articles ont été écrits sur cette vague de rééditions bienvenues, initiée par l'excellente maison d'édition Akileos. Ce qui nous intéressera ici sera plus de l'ordre de la comparaison avec les précédentes traductions francises, et je renverrai pour cela vers les pages bonus consacrées à Ec comics sur Wrightsoninfrench. 

Mais on s'intéressera aussi à l'utilisation qui a été faite (de manière éhontée, mais en même temps en guise d'hommage) par des nombreux groupes punk rock au fil des décennies qui ont suivi. Deux exemples en particulier dans ces recueils ont retenus mon attention. (Voir plus bas)

 

Dans ces deux volumes bien particuliers, on distingue deux thématiques : 

 

Crime suspens stories propose de manière  assez récurrente  des synopsis où un homme ou une femme sont tyrannisés ou se sont lassés de leur conjoint, et l'un d'eux va avoir l'opportunité de le liquider, d'une manière plus ou moins originale, cruelle, ou démoniaque, avec l'aide ou pas d'individus ou d'éléments extérieurs. 

Bien sur, au Final, le stratagème se retourne contre son inventeur... 

Les scénarios sont plutôt bien écrits, et on se prend à féliciter les auteurs principaux, qui, même s'ils s'inspirent souvent de roman existants (voir Wikipedia…), on su proposer de bonnes adaptations, parfaitement mises en images par des dessinateurs devenus cultes depuis. Bill gaines et Al Feldstein en cela gagnaient à être davantage reconnus. Et ces traductions en donnent l'occasion.

 ec2 2.jpeg

L'épisode "Haut les têtes",  (ci à gauche), avec sa sorcière de L'Antre de La Peur, en présentatrice typique de la série Tales from the crypte, ou the Vault of horror", et son scénario basé sur les freaks et le milieu du cirque ne manquera pas d'interpeller les amateurs de Bernie Wrightson, dont on sait l'influence subie auprès de cette maison d'édition. Graham Ingels fait ici un travail remarquable.

Et Wrightson s'en souviendra pour sa "Foire aux monstres", c'est certain. 

 

Dans l'épisode "L'égout", dessiné par Johnny Craig, la fin très cruelle, vicieuse et inattendue mérite d'être placée parmi les meilleurs histoire de polar flirtant avec l'horreur. (Lorsque le corps de votre victime va boucher la seule issue qui vous aurait permis d'en réchapper...)

ec.jpeg

 > 4 histoires dans chacun des sept numéros originaux #1 à 7 : 1950 à 1951 

  

 

2681628937.jpg

Weird science, comme son nom l'indique un peu, propose de la science fiction. Et si le fantastique voire l'horreur s'invitent subrepticement dans "Crime..." , Weird science se consacre plus exclusivement  à quelques thèmes de prédilections : les envahisseurs, le Space opéra et ses voyages intersidéraux, à la découverte de formes extra terrestres, et aux conséquences de l'exploitation de la bombe atomique par la race humaine.  La miniaturisation (au niveau de l'atome) est aussi beaucoup abordée. Vu l'époque, (premiers essais nucléaires, affaire Roswell…), on ne s'en étonnera pas. L'actualité était chaude alors.

 

On pense aujourd'hui avec les références Men in black, et tous les films TV et cinéma de la culture populaires de ces 60 dernières années, mais en 1950 et 1951, ces comics devaient vraiment être attendus et dévorés comme des "ovnis", c'est le cas de le dire.

 

Pour le space-opera, on sourira a maintes reprises de la façon dont, en 1950, les scénaristes et dessinateurs américains imaginaient les vaisseaux et leur propulsion. Voir le départ très "cool" des astronautes, dans l'épisode l"'Evasion", (#8, 1951), (ici page 212), qui, "a trois minutes (seulement) du décollage terminèrent leur briefing et se dirigèrent vers l'ascenseur qui les emmènerait verrs l'entrée du vaisseau" (...)  Lorsque l'on sait le temps réel de préparation passé par les astronautes avant le décollage...

weird 212.jpeg > Ci à gauche : un départ sur les chapeaux de roue, et en tenue de ville. Cool quoi ! 

 

Le saut évasif, sur la fin (même épisode, page 217) est par contre plutôt bien vu pour l'époque, quand on repense aux sauts réels de Joseph Kittinger (31 km, en Août 1960), et celui de Felix Baumgartner réalisé en combinaison a 39 km d'altitude en Octobre 2012.

Ci dessous :  une image de cosmonaute perdu dont Jeffrey Catherine Jones se souviendra sans doute lors de son épisode "Union', (Special USA #1 en France)

 Union.jpg
weird 212-2.jpegConclusion : Dans l'ensemble, et à quelques exceptions près, il me semble que Suspense stories s'en tire mieux que Weird science, où un sentiment de redite sur les histoires a tendance à s'emparer du lecteur au mieux du recueil.
Je rajouterais que le style d'Harvey Kurtzmann, plutôt reconnu pour ses planches humoristiques dans la revue Mad, fait un peu "tâche" ici, surtout dans "L'ultime guerre sur terre" et l"homme est un surhomme".

Mais ces 2 volumes sont cependant plutôt réussis, bien maquettés, et complètent parfaitement les autres publications françaises précédentes. Elles méritent donc d'être achetées. 

Nb : Les couvertures des numéros utilisés dans chacun des recueils sont reproduites (en petit format) sur les quatrième de couverture. 

La couverture du recueil "Weird science" est un hommage moderne rendu par les auteurs franco-américains Stan & Vince, à la couverture du numéro #3 de Sept/Octobre 1950 de la revue. On peut dire qu'elle est plutôt réussie. 

 

 

  ----

 > Deux utilisations modernes de deux images extraites des introductions de "Panique' 'Weird science #4, 1950, par Al Feldstein),  et "Folle à lier" (Jack kamen, Suspense stories #6, 1951) :

 panique.jpeg

Single du groupe italien Hermits (1993) 2672048.jpg>










412_10151719381960782_1005789900_n.jpgCompilation Sixties rébellion "Dememted" (1994) >
1805884.jpg 

 

 

 

 Ps : Ah oui, au fait, vous avez remarqué, la maquette de Bernie's blog a changé. Et c'est plus lisible, tant mieux. Merci de vos commentaires. Et retrouvez moi sur Facebook !

02/05/2013

Weird science d'Akiléos décrypté

WEIRD-SCIENCE-EC-COMICS-AKILEOS.jpgDisponible nulle part sur le web, le sommaire complet de cette belle édition de chez Akiléos, enfin disponible, sur...la page Bonus des littératures fantastiques et SF de Wrightsoninfrench.

l'occasion de comparer si besoin était (oui !) les précédentes publications du même genre, chez xanadu ou Zenda.

Conclusion : que de l'inédit !!

Merci qui ?

16:21 Publié dans Ec comics | Lien permanent | Commentaires (0)

27/12/2012

Des mises à jour ! (Ec comics et Vampirella)

xanadu.jpgDepuis ce mois le site Bandedessinées oubliées a mis à jour sa base avec les premières années de Vampirella, suite au travail réalisé sur ce blog.

Et La rubrique Bonus de Wrightsoninfrench a rajouté aujourd'hui dans la page consacrée aux EC comics les parutions de l'excellent éditeur Akileos. (il était temps !). Cela est devenu tellement incontornable, qu'il fallait les répertorier.

Toutes aide sur les sommaires sera bienvenue.
(Je veux bien bosser, mais quand même !...) :-)

28/02/2009

Première anthologie française EC ?

Du nouveau ce soir sur la page consacrée aux EC comics, avec l'ajout du détail de cette anthologie d'horreur (album) parue en 1974.

horreuruneanthologie.jpg

 

20:51 Publié dans Ec comics | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ec comics

13/06/2008

EC comics !!

C'est dorénavant ici que ça se passe !

Tout ce que vous vouliez voir et savoir va prendre corps sur ce site puisque les adaptations françaises de l'univers de ces albums est traité sur une page entièrement dédiée.

Normal pour un auteur comme Bernie Wrightson, directement concerné et influencé par ces comics très spéciaux !

C'est ici : VH1 450.gif

 

 

 

23:33 Publié dans Ec comics | Lien permanent | Commentaires (8)