Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/01/2008

Meilleurs voeux ensanglantés !

4ecc056a8706747b0fc06b7276a3bc4a.jpg
Un petit cadeau (pas cher) pour ce début de nouvelle année :
la première page du rare portfolio "Apparitions"
(© Bernie Wrightson/Sal Cartuccio 1978)

17:55 Publié dans Wrightson | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : comics

16/12/2007

City of others # 1- 4

49bac28ac3e0728dc0ce95fb146f59ba.jpgLa nouvelle série réalisée par Steve Niles et Bernie Wrightson a été accueillie depuis Février avec beaucoup d'enthousiasme par tous les amateurs du dessinateur et de comics d'horreur plus généralement. Il y avait de quoi, cette collaboration ayant jusqu'à présent porté ses fruits.


City of others  #1 nous plonge très rapidement dans une histoire sombre et gore débutant sur le tarmac d'un petit aéroport du Nouveau Mexique où une femme provenant du Vénézuela accouche en urgence dans une salle dédiée d'une tête ensanglantée. (!!!).

Une équipe spéciale intervient alors, récupère la tête avec précaution (tête qui parle et dirige les opérations), puis l'emporte.
Pourquoi ?? faf8876e1eee087aa89c46661d587ec9.jpg

Nous faisons alors connaissance avec BUD, un loser, tueur professionel de son état, froid et sans états d'âme.
Il va vite se retrouver mêlé à cette étrange affaire en découvrant au passage une confrérie de vampires qui va changer son destin.


Les trois premiers n° de COO ne laissent que peu de temps pour souffler et on pourrait presque reprocher au scénariste de nous emmener exactement dans la direction où l'on avait (un peu) envie d'aller, connaissant Wrightson. (...Tueur froid, scènes ensanglantées, vampires, loups garous...etc).
Finalement, il n'y a que la scène d'ouverture qui apporte sufisamment d'originalité et provoque assez d'étonnement pour démarquer cette oeuvre précise d'autres plus anciennes déja lues ou même d'autres comics.  (Je pense au hasard à ce moment précis au Midnight Nation de Straczynski, avec sa communauté de "morts vivants hantant les rues d'un monde iréel).

Un peu dur pensez-vous ?  Je suis pourtant fan.

Mais il s'avère que le 4e numéro paru tout début Septembre n'apporte que peu de nouveautés ou de réels rebondissements. Wrightson et Niles disent dans l'interview accordée à Twomorrows.com (cf ma traduction sur le site Wrightsoninfrench) qu'ils se laissent le temps de la suite et que les pistes ne manquent pas.
Nous ne les presserons donc pas.

Reconnaissons plutôt que jusqu'à présent, ces 4 numéros ont été plus que satisfaisants, plaisants même et bien dessinés. Le plaisir de retrouver du Wrightson non encré  bien foutu (de belles scènes dans la neige par exemple) est tout à fait jouissif., et on sent bien que les pistes à développer sont à portée de main.
Le travail de scénario s'avère donc essentiel sur la suite pour permettre à la série City of Others de devenir un vrai classique, plutôt qu'une simple reprise ... gore, mais juste sympathique.

 

Hector.

© all images : Dark Horse/Niles/Wrightson 2007

 

 

19:00 Publié dans Wrightson | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : wrightson, bernie